Apprenti en menuiserie

Lettre d'information de la commission "Emploi, apprentissage, formation professionnelle, insertion"

Un plan régional pour favoriser la formation et l’emploi des travailleurs handicapés

Cliquez pour agrandirLaskine Emouengue, délégué régional adjoint de l’Agefiph.

Les formations financées par la Région doivent impérativement être accessibles à tous les publics. La collectivité y veille depuis plusieurs années. Mais le Plan régional pour l’insertion des travailleurs handicapés (PRITH) va encore plus loin : en faisant en sorte que le parcours vers l’emploi des personnes reconnues travailleurs handicapés soit aussi le plus efficace et le plus rapide possible.

Au 31 décembre 2016, les Pays de la Loire comptaient 20 816 demandeurs d’emplois en situation de handicap en catégorie A, soit 12,1 % de l’ensemble des demandeurs. Alors que seulement 2 300 stagiaires reconnus travailleurs handicapés avaient suivi une formation de la Région, soit 10,25 % de l’ensemble des inscrits.
Des travaux ont donc été engagés avec les principales institutions intéressées par l’insertion professionnelle des travailleurs handicapés (DIRECCTE, AGEFIPH, Région, l’ARS, Pôle Emploi…). Objectif : garantir davantage l’égalité des droits et des chances pour ce public spécifique dans le domaine de la formation et de l’emploi.

Quatre pistes pour l'insertion des travailleurs handicapés

Ce chantier de longue haleine a abouti au Plan régional pour l’insertion des travailleurs handicapés (PRITH) pour la période 2017-2020. Un plan décliné selon quatre grands axes.Le premier concerne l’accès à la formation professionnelle. Un accès qui devra être amélioré pour les demandeurs d’emploi handicapés, et plus particulièrement pour les formations qualifiantes. À ce titre, la Région intervient en participant déjà depuis quelques années à la mise en place de référents travailleurs handicapés dans les organismes de formation. Une mesure qui a permis de professionnaliser l’accueil des personnes en situation de handicap. Résultat : le taux d’accès de ces dernières est passé en six ans de 6% à 12,7%.
Le plan met également l'accent sur l'amélioration de l’information des personnes en situation de handicap sur les formations existantes et les dispositifs mis en place, et la sensibilisation et la professionnalisation de tous les acteurs de l’orientation.
L’axe 2 porte sur l’accès à l’emploi des demandeurs d’emploi handicapés. Il s’agit notamment ici d’accompagner la transition de la formation à l’emploi et de leur faciliter l’immersion en milieu ordinaire de travail.
L’axe 3 s’intéresse à la mobilisation du monde économique et la promotion du dialogue social au bénéfice de l’insertion et du maintien dans l’emploi des salariés handicapés. Enfin, l’axe 4 engage les signataires du PRITH à initier des actions pour prévenir la désinsertion professionnelle des salariés et travailleurs indépendants handicapés.

Pour en savoir plus www.fiphfp.fr et www.prith-paysdelaloire.org

2 questions à Laskine Emouengue, délégué régional adjoint de l’Agefiph
« Vers une approche plus globale de sécurisation des parcours de ces personnes »

Quels liens existent-ils entre l'Agefiph et la Région des Pays de la Loire ?
« La Région des Pays de la Loire et l’Agefiph sont liés par un partenariat destiné à favoriser l’accès des personnes handicapées à l’offre de formation élaborée par la collectivité régionale. À travers des conventions fondées sur des objectifs communs, elles sont parvenues à faire évoluer positivement le taux d’accès des personnes handicapées à l’offre de formation de la Région. Les CFA de la région, par exemple, accueillent aujourd’hui près de 700 apprentis bénéficiaires de l’obligation des personnes handicapées en 2017 contre environ 300 en 2010.
Grâce à ce partenariat, les relations entre les acteurs qui accompagnent les personnes handicapées, notamment Pôle emploi, les Missions locales et les Cap emploi, désignés aujourd’hui sous l’appellation OPS, sont facilitées. Et le sujet handicap est désormais bien intégré dans les organismes de formation. Certains en ont même fait un avantage comparatif sur les marchés extrêmement compétitifs que sont ceux de la formation professionnelle. »

Quelles sont les perspectives ?
« Demain, l’ensemble des opérateurs de la formation professionnelle, qu’ils soient prescripteurs, formateurs, chargés de relation avec les entreprises, ou financeurs devront tenir compte de la dimension handicap, pour répondre à cette obligation sociétale qui nous oriente tous vers l’inclusion de chacun et de tous.
Aujourd’hui, la question pour les personnes handicapées, est moins celle du "droit" à accéder à la formation que celle de suivre un parcours de formation sécurisé et adapté au regard des conditions du marché du travail et des besoins particuliers à une situation de handicap. C’est pour ces raisons que la Région et l’Agefiph renouvellent leur partenariat pour aller vers une approche plus globale de sécurisation des parcours de ces personnes. En étroite collaboration avec la Région et Pôle emploi, l’Agefiph mettra ainsi en place des formations et autres actions qui permettront aux personnes handicapées d’acquérir les pré-requis nécessaires pour accéder aux formations élaborées par la Région en vue d’une insertion professionnelle durable. »    

libre expression

Pour en savoir plus sur le point de vue des groupes politiques du Conseil régional :

à votre écoute

Les membres de la commission :

    infos pratiques

    Apprenti en menuiserie

    lettres d’information de la région des pays de la loire

    Newsletter TRANSPORTS

    TRANSPORT

    Newsletter CULTURE

    CULTURE

    Newsletter ENTREPRISES

    ENTREPRISES

    Newsletter EMPLOI, APPRENTISSAGE ET FORMATION PROFESSIONNELLE

    EMPLOI

    Newsletter ÉDUCATION

    EDUCATION

    Newsletter MA RÉGION

    S'abonner à la newsletter Pays de la Loire

    Newsletter ENSEIGNEMENT SUPERIEUR et RECHERCHE

    ENSEIGNEMENT

    Newsletter INTERNATIONAL

    INTERNATIONAL

    Gardez le fil