Apprenti en menuiserie

Lettre d'information de la commission "Emploi, apprentissage, formation professionnelle, insertion"

L’apprentissage pour les 26-30 ans expérimenté en Pays de la Loire

Cliquez pour agrandirMarion Cossais en BTS de Services et prestations des secteurs sanitaires et sociales, en alternance au CFA des MFR de Vendée à Saint-Fulgent, avec sa tutrice à l'Adapei/Aria. © Région des Pays de la Loire / Ouest Médias

Depuis la rentrée 2017, la Région des Pays de la Loire a décidé d’expérimenter le relèvement à 30 ans de l’âge limite d’entrée en apprentissage, pour répondre à la fois aux besoins des entreprises, des CFA mais aussi des nouveaux candidats à l’apprentissage. Plus de 300 jeunes Ligériens tentent l’expérience.

Jusqu’alors fixé à 25 ans, l’âge limite d’entrée dans l’apprentissage a été porté à 30 ans, à titre expérimental dans sept régions françaises dont les Pays de la Loire. Menée en cohérence avec les objectifs du Plan de relance régional de l’apprentissage, cette expérimentation est conduite avec les CFA volontaires et en fonction des places disponibles dans les secteurs de formation recherchés. Elle répond à trois objectifs.
En premier lieu, elle doit permettre de satisfaire au mieux les demandes de secteurs d’activité en tension (industrie, agro-alimentaire, agriculture…) pour lesquels les formations correspondantes ont des places encore disponibles dans les CFA ligériens. Ensuite, cette expérimentation offre l’opportunité à des employeurs du secteur public et des TPE, de pouvoir recruter davantage d’apprentis. Enfin, elle permet à des jeunes adultes ayant commencé un parcours de préformation ou de formation, notamment ceux financés par la Région, de poursuivre leur cursus en apprentissage.

Pour les allocataires du RSA de plus de 26 ans
 
Cette année en Pays de la Loire, plus de 300 jeunes Ligériens, âgés de 26 à 30 ans, ont ainsi choisi d’avoir recours à l’apprentissage. C'est le cas de Marion Cossais, 29 ans, aide-soignante, et mère de famille, aujourd'hui en BTS de Services et prestations des secteurs sanitaires et sociales. "Sans l'apprentissage, je n'aurais pas pu accéder à cette formation", témoigne la Vendéenne. "L'apprentissage représente une excellente opportunité pour moi ! Je prépare en deux ans mon BTS, en alternance entre la Maison familiale rurale/REO de Saint-Fulgent (CFA des MFR de Vendée) et mon entreprise d'accueil (l'Adapei/Aria)."
En Loire-Atlantique, en partenariat avec le Conseil départemental, la Région a ouvert cette expérimentation aux allocataires du RSA âgés de plus de 26 ans. Pour ce public souvent peu qualifié, la proposition permet d’être mieux armé dans la recherche d’emploi.
À terme, la Région devrait se rapprocher des quatre autres conseils départementaux pour étendre l’initiative à l’ensemble des bénéficiaires du RSA de son territoire.

libre expression

Pour en savoir plus sur le point de vue des groupes politiques du Conseil régional :

à votre écoute

Les membres de la commission :

    infos pratiques

    Apprenti en menuiserie

    lettres d’information de la région des pays de la loire

    ( région formation

    Intitulé de la une du thème ici

    Lettre d'information de la commission Entreprise, développement international, tourisme, innovation, enseignement supérieur et recherche

    ENTREPRISES

    Lettre d'information de la commission transports, mobilité, infrastructures

    TRANSPORT

    Lettre d'information de la commission emploi, apprentissage, formation professionnelle, insertion

    EMPLOI

    ( région Lettre de la CP

    La lettre de la commission permanente

    Gardez le fil